JPEG -

Bienvenue sur ma page perso. Celle-ci est un moyen comme un autre, pour mes proches, mes amis et tous ceux qui le veulent, de garder le contact. Bon surf !

Laurent

Séries télé

, par  C-Line, Laurent

S’il y a une révolution dans le monde audiovisuel depuis quelques années, c’est la manière de regarder la télévision. La télévision au sens classique du terme est en chute libre. Les audiences sont en berne et les entreprises télévisuelles jadis très florissantes au pouvoir considérable n’arrivent plus à payer convenablement leur star système.

Nous consommons les séries télé différemment d’avant.

Permalien : http://www.acadamia.org/article374

La révolution des séries télé

Parallèlement à ça, la consommation de médias n’a jamais été aussi grande. Des stars millionnaires naissent sur Youtube et de jeunes journalistes pleins d’avenir se détournent de la télévision pour tenter une carrière sur la toile.

Les modes de consommations sont en train de changer. Le cinéma et les séries ne se consomment plus diffusées sur les réseaux hertziens, sur des chaînes. Ces médias se suivent à la demande en Haute-Définition, sur des réseaux ADSL ou en fibre optique. Les émissions de télévision, c’est le temps court. Ce sont les sujets qui s’enchaînent aux heures de grande écoute. Les émissions de télé se doivent d’être un événement en permanence pour pousser les spectateurs à s’installer devant l’écran et à y rester.

Il y a encore dix ans, les séries se composaient d’épisodes qui passaient et disparaissaient. L’épisode suivant venait la semaine suivante. C’était par essence évanescent. Pour fidéliser le spectateur à mémoire courte, la série ne devait pas contenir trop d’éléments d’intrigues d’un épisode à l’autre. Les protagonistes devaient nous être familiers. On les regardait parce qu’on était devant au bon moment. En rater un ne devait pas perturber le téléspectateur. Les épisodes étaient interchangeables. C’était la génération Magnum ou Colombo.

Mais quand on a le temps, qu’on est chez soi à l’abri et qu’on peut choisir et visionner sur le long terme, quand on veut, la série redevient feuilleton. Avec une série on peut se permettre de passer de longues heures devant l’écran un week-end de novembre froid et pluvieux. Maintenant, dans une fiction, les personnages peuvent se permettre d’être plus profonds, l’histoire peut être plus compliquée, retorse. L’intrigue peut se permettre d’être plus fouillée et le dénouement plus marquant. D’où des séries télé plus inventives et dynamiques que jamais. Du coup, les films de cinéma paraissent trop courts aux spectateurs par rapport à ce nouveau mode de consommation.

Bref, la série télé se retrouve réinventée et réappropriée. Certains experts diront que la tendance est née avec X-Files (et son succès DVD), d’autres avec Lost (et son succès en VOD). Laissons les débats aux experts ou à un autre article. Ce qui m’intéresse aujourd’hui, c’est de recenser les séries télé qui ont marqué les cinq dernières années.

Les meilleures séries de ces dernières années

  • Better call saul
    Cette série est un « préquel » de Breaking Bad (ci-dessous). Nous y retrouvons en personnage principal un ancien personnage secondaire : Saul Goodman, l’avocat véreux de Breaking Bad avant qu’il ne le devienne. La série est plus légère et les personnages sont attachants.
    (3 saisons, série en cours)
  • Black Mirror
    Il s’agit de la nouvelle 4e dimension. Prenez un élément de nouvelle technologie à la mode actuelle. Extrapolez cette technologie dans le futur et regardez ce que ça donne en exagérant beaucoup. Tous les épisodes sont indépendants. Avec sa parodie de Star Trek, la 4e saison démarre très fort !
    (4 saisons)
  • Breaking bad
    Mon top des séries de la décennie. Le parcours fascinant de ce prof de chimie un peu introverti qui devient un parrain de la mafia du Nouveau Mexique avec l’aide d’un de ces anciens élèves. Voici une série qui deviendra culte.
    (5 saisons, série terminée)
  • Le Bureau des légendes
    Longtemps, comédies exceptées, les séries françaises ont gardé cette réputation d’être longuettes, peu réalistes, aux personnages caricaturaux, aux intrigues molles et sans enjeux. Heureusement est arrivé le Bureau des légendes. Si la première saison est un peu longue, la série décolle à la deuxième et atteint un sommet dans le récit d’espionnage moderne.
    (3 saisons)
  • Fargo - saison 1
    Il y a trois saisons, mais seule la 1re se démarque vraiment du lot.
    La série est très inspirée du film éponyme des frères Cohen et on y retrouve cette absurdité qui fait le sel du film. Les personnages et les situations sont un délice.
    (3 saisons)
  • Games of Thrones
    Impossible de faire l’impasse sur cette série qui regroupe tous les ingrédients d’une vraie série et qui assemble ce que ne peut pas faire le cinéma (sauf les grosses sagas). C’est à dire s’attarder à une multitude de personnages dont des personnages à forte personnalité sont très fouillés et se permettre d’en sacrifier quelques-uns de temps en temps. C’est faire durer les intrigues et permettre un grand nombre d’intrigues secondaires. Ce que j’apprécie dans Games of Thrones, c’est qu’elle ne sombre pas dans manichéisme. Tous les personnages, même ceux qui pourraient passer pour les méchants de l’histoire ont une bonne raison de faire ce qu’ils font.
    (7 saisons, série en cours)
  • House of Card
    Kevin Spacey et Robin Wright sont exceptionnels dans leur rôle de manipulateurs. Comment détourner la Constitution des États-Unis pour ses ambitions personnelles. Dommage que la réalité et l’élection de Trump dépassent la fiction. La série est en péril avec le scandale de harcèlement sexuel qui touche Kevin Spacey.
    (5 saisons, série en cours)
  • Stranger Things
    Séquence nostalgie pour cette série horrifique qui reprend beaucoup de codes des années 80. Entre les Goonies, Rencontre du 3e type, et E.T. Heureusement que la série ne tourne pas qu’autour de la nostalgie et que les histoires qui s’interpénètrent sont d’une intensité dramatique qui sait la faire aimer.
    (2 saisons, série en cours)
  • The Master of None
    Cette comédie raconte la vie quotidienne et les déboires amoureux d’un jeune New Yorkais d’origine indienne et apprenti acteur.
    (2 saisons)
  • The OA
    Voici une série complètement barrée. Elle part dans tous les sens. Il y a une certaine forme de fascination à regarder cette série dont on ne sait pas du tout où elle va atterrir. Ce programme a, je pense, été vu comme une expérimentation ultime de ce qui peu être fait quand une série n’a plus besoin de passer sur des chaînes de télé pour exister.
    (1 saison)
  • The Walking Dead
    Imaginez un monde où il faut survivre alors qu’une grosse partie de l’humanité a succombé à une maladie dégénérative et se sont transformés en zombie qui ne cherchent qu’à vous manger. Un petit groupe va tenter de survivre dans ce monde hostile. Le plus grand danger ne vient pas des zombies, mais des autres. La série est adaptée d’une bande dessinée du même nom. Les premières saisons étaient très fortes. Les dernières s’essoufflent.
    (8 saisons)

Révélations séries en 2017

  • Godless
    Une ville de l’Ouest peuplée de veuves, une bande de desperados assoiffés de sang, un shérif myope et un fugitif qui les met toutes en danger. Voici les ingrédients d’un western moderne et réussi. Une bonne surprise de l’année 2017.
  • La Casa de papel
    Toujours très inventifs dans leur cinéma, les espagnols nous livrent ici un spectacle qui exploite à fond le genre qu’est la série télé : personnages, rebondissements, intrigues multiples, temps-long... Il s’agit ici d’un braquage où tout est calculé au millimètre par le Professeur, l’instigateur de toute cette histoire. Ce braquage va durer le temps de la série, sur plusieurs saisons. (Nous en sommes à la saison 1). On y découvre ce qui se passe à l’intérieur de la Maison Royale de la Monnaie, pendant la prise d’otages. On suit ce qui se passe entre les braqueurs, entre les otages et aussi chez les flics qui campent devant. Bien sûr pour que tout fonctionne bien, il faut un enchaînement de rebondissements !
  • La Servante écarlate
    Dans un monde dystopique où la fertilité des humains est au plus bas, une dictature religieuse aux États-Unis créée un ordre de « servantes écarlates ». Ce sont des femmes fertiles qui vont servir de pondeuses à l’élite du pays.
  • Ozark
    Cette série nous raconte un Breaking Bad inversé. Un comptable qui blanchit de l’argent pour un cartel mexicain va tout faire pour protéger sa famille en déménageant dans une petite ville lacustre : Ozark.
  • Transferts
    Série franco-belge de S.-F. dans laquelle le transfert de l’esprit d’un corps à l’autre est possible, mais réprimé par la loi. Une brigade de police, la BATI cherche à démanteler les trafics de corps. Ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’un de ses membres est un transféré. L’une des meilleures série française de 2017. Arte prend des risques dans la production de série : Au service de la France, Kim Kong... et c’est tant mieux.
  • Westworld
    En 1973 sort un film Mondwest (en VF) où les robots sont les acteurs d’un parc d’attraction qui reprend tous les codes du western. Les visiteurs peuvent revivre la vie d’un cowboy de manière très réaliste. C’est sans compter la révolte des robots. 43 ans plus tard, cette idée est reprise en série avec beaucoup de réussite. On suit plusieurs intrigues consécutives, dont celles de riches touristes qui visitent le parc, celle des administrateurs du parc... et aussi celle des robots qui progressivement arrivent à la conscience. Cette série est pleine de rebondissements.

Sélection Japon

  • Castelvania
    Ce dessin animé est inspiré des jeux vidéos sur Dracula. Il nous raconte comment Dracula est devenu ce qu’il est. La première saison est juste une introduction, mais prometteuse.
  • Erased
    Série japonaise d’après le manga du même nom. C’est l’histoire d’un livreur de pizza qui rêve d’être mangaka. Un jour, il s’aperçoit qu’il est capable de remonter dans le passé pour arranger les choses. Il va remonter dans son enfance pour empêcher des meurtres en série.
  • L’attaque des titans
    Voici un dessin animé culte qui raconte comment ce qu’il reste de l’humanité se protège de hordes de titans derrière une série de hautes murailles. Mais d’où viennent ces titans. Qui les a créés ?
Pour rire sans prise de tête
  • The good place
    Une série amusante, pleine de surprises et de rebondissements. On y suit les aventures d’une jeune femme qui arrive au paradis alors qu’elle n’y a pas sa place, elle va tout faire pour y rester, en évoluant et en prenant les bonnes décisions. Ce n’est pas moralisateur, c’est léger, amusant, à consommer sans modération. - par C-Line
    (2 saisons, en cours)

Conclusion

La sélection ci-dessus a bien entendu obtenu largement la moyenne. Nous ne voulions pas parler des séries qui nous ont déçus (qui auraient obtenu moins de 3 étoiles. )

Par exemple :

  • Fargo (saisons 2 et 3. C’est tellement dommage, surtout que la saison 1re était exceptionnelle)
  • Iron Fist (et toute la suite ou les séries connexes, même si the Defenders et Jessica Jones sont de meilleure qualité
  • Le Maître du haut château (d’après P. K. Dick et malgré mes espoirs)
  • Marco Polo (plein de promesses, mais trop brouillon)
  • Viking (un sous Game of Thrones)

Et vous ? Participez-vous à cette révolution ? Quelles sont les séries qui ont retenu votre attention ces derniers temps ? Dites-nous tout dans les commentaires de cet article (sans accents).

Articles les plus récents

Sites favoris Tous les sites

16 sites référencés au total