Kumano Kodo

, par  Laurent , popularité : 15%

Voilà déjà un an que nous avons fait ce beau voyage au Japon et je n’ai pas encore eu le temps de tout raconter sur ce blog. Voici enfin l’épisode suivant.

Après Kōya-san, nous avons suivi le Kumano Kodō, Il s’agit d’un chemin de pèlerinage qui parcours la péninsule de Kii, au sud d’Osaka. Ce fut l’occasion pour nous de tester les onsen, des sources chaudes en pleine nature où l’on peut se prélasser. À condition d’aimer les températures élevées.

Permalien vers l’article

Première étape : Kumano Hongū-taisha

Ce sanctuaire Shinto est l’un des Kumano-jinja (熊野神社) qui désigne au Japon un sanctuaire shintō consacré aux trois montagnes sacrées de Kumano : Hongū, Shingū et Nachi. Les trois montagnes qui font parties du pèlerinage Kumano Kodō.

Le mot Kumano désigne le fleuve qui serpente depuis Nara et qui traverse la péninsule de Kii.

C’est à proximité de ce temple que l’on retrouve le torii le plus grand du monde (hauteur environ 33.9m et longueur 42m). Il est construit à Ōyunohara, emplacement originel du sanctuaire de Kumano Hongū-taisha avant qu’une inondation en 1889 ne le détruise et qu’on le reconstruise sur les hauteurs d’une colline deux ans plus tard.

Seconde étape : Kumano Nachi-taisha

Ce sanctuaire, perché sur les pentes escarpées de la montagne est au patrimoine mondial de l’humanité. Il veille sur la chute d’eau sacrée de Nachi.

Wikipédia nous dit :

« La cascade de Nachi est l’une des quarante-huit chutes de la Nachi-gawa, dans la péninsule de Kii, sur le territoire du parc national de Yoshino-Kumano. C’est l’une des plus imposantes cascades du Japon, avec ses 133 mètres de haut pour 13 mètres de large environ. »

Voir en ligne : Cliquez ici pour voir l’ensemble des photos du Kumano Kodō.