Loup-Garou pour une nuit : bilan après un trimestre d’utilisation

, par  Laurent , popularité : 16%

Voilà un peu moins de trois mois qu’il est dans ma ludothèque et je me rends compte qu’un seul jeu fait l’unanimité et sort pratiquement à chaque fois pour n’importe quelle événement ludique. Lors d’une réunion familiale, lors de la pause déjeuner entre collègue, lors nos après-midi jeux entre amis et aussi lors des afterworks jeux auxquels je participe, Loup-Garou pour une nuit se retrouve très facilement sur la table.

En effet, depuis que j’ai fais l’acquisition du jeu au début de l’année, il est sorti une plus d’une vingtaine de fois déjà, détrônant de très loin Mascarade, Love Letter et The Resistance qui étaient les party games les plus sortis ces derniers temps.

En effet, Loup-Garou pour une nuit est un jeu simple, facile à expliquer, facile à déployer et surtout il permet vraiment de retrouver beaucoup de sensations que l’on peut avoir dans une partie des Loups-Garous de Thiercelieux, jeu dont il s’inspire énormément.

Les Loups-Garous de Thiercelieux

Vous ne connaissez pas le jeu Les Loups-Garous de Thiercelieux ?

Réparez cette lacune sans attendre en cliquant ici : http://www.acadamia.org/Les-Loups-Garous-de-Thiercelieux-352 !

Contrairement à son illustre prédécesseur, dans Loup-Garou pour une nuit, il n’y a pas d’élimination directe. Le jeu se déroule en un seul tour. C’est-à-dire, une nuit et une journée. Journée au cours de laquelle on vote contre un personnage qui est peut-être un loup-garou. Au cours de la nuit il n’y a pas d’élimination, mais il se passe plein d’autres choses. Comme dans Loups-Garous de Thiercelieux, il y a deux camps. D’un côté les loups-garous, de l’autre les villageois. Les villageois doivent débusquer les loups-garous, tandis que les loups-garous doivent éviter de se faire tuer par les villageois.

Dans ce jeu nous distinguerons des personnages originaux comme le Sbire qui est dans le camp des loups-garous bien qu’il soit villageois ; la Noiseuse qui va intervertir les cartes des personnages ; le Tanneur qui est un maniaco-dépressif prêt à se suicider et surtout un personnage très intéressant le Doppelgänger qui copie le rôle du personnage qu’il regarde.

La Belle Noiseuse... mais pas celle du jeu.

Loup-Garou pour une nuit est un excellent jeu. Beaucoup plus facile à sortir que les Loups-Garous de Thiercelieux car il se joue avec moins de joueurs. Il n’y a pas d’élimination arbitraire donc pas de frustration. Les parties sont courtes et peuvent s’enchaîner dans la bonne humeur.

Toutefois il me manque cette petite dose de subtilité qui rend Les Loups-Garous de Thiercelieux un poil plus attachant. Cette histoire que l’on construit tout au long de la partie, ces longues tentatives de bluff, cette petite angoisse de l’élimination, cette lutte pour la survie ; ce sont ces petites choses qui feront que Loup-Garou pour une nuit ne sera jamais à l’égal des Loups-Garous de Thiercelieux. Mais il sortira sur nos tables de jeu beaucoup plus souvent, assurément.