Mascarade en avant-première

, par  Laurent , popularité : 10%

Vendredi dernier, nous avons pu tester (et acquérir) en avant-première Mascarade, en présence de l’auteur ! Mascarade est le dernier jeu de Bruno Faidutti, auteur très prolixe de la scène ludique française.

Voici ce que nous en avons pensé...

Mascarade est un jeu qui fait beaucoup penser à une fusion entre Citadelle et Loups-Garous de Thiercelieux.

Je m’explique. On retrouve dans Mascarade des personnages qui ressemblent beaucoup à ceux de Citadelle, mais ils seront la plupart du temps face cachée et chacun devra retrouver qui est qui, comme dans Loups-Garous. Il est possible d’y jouer jusqu’à 13 joueurs (ou beaucoup plus avec les cartes bonus ou promotionnelles [1]).

Contrairement à Loups-Garous, il n’y a pas de joueur éliminé à chaque tour. Ici tout le monde joue pour lui et le gagnant est celui qui obtient treize pièces d’or (ou moins s’il a la carte du Tricheur).

En fait, les rôles peuvent changer de mains, très facilement, tour après tour. Chaque joueur peut, à son tour, s’il le souhaite :

1. échanger son personnage (ou du moins le faire croire) avec celui d’un autre joueur ;
2. vérifier quel personnage il a en sa possession ;
3. jouer la capacité (qui est souvent de gagner des sous) du personnage qu’il croit avoir, à condition que personne n’affirme être lui même ce personnage.

Attention ! Jargon de gamer below.

Nous sommes en présence d’un party-game plutôt drôle de type « crétin-malin », où beaucoup de chaos, de bluff et de double guessing sont à prévoir.

Nous avons, pour notre part, plutôt bien accroché à ce jeu à qui nous prédisons un beau succès parmi les amateurs de jeux drôles, courts mais où un peu de réflexion et d’opportunisme est tout de même nécessaires.

Le jeu sortira en boutique le week-end du 22 juin et sera présenté lors du Festival Paris est ludique qui aura lieu le même week-end au boulodrome Léo Lagrange, métro Porte de Charenton.

[1Notamment, la carte de l’Usurpateur, que votre humble serviteur a pu acquérir grâce à son statut de blogueur incontournable de la toile ludique française.