L’Islande, la lave et la glace

, par  Laurent

Le 8 juin à 11:07, par Laurent En réponse à : L’Islande, la lave et la glace

Oui, mais pas autant qu’on ne l’aurait voulu.

Tout est très très cher en Islande. Même les snacks (hotdog et barquette de frites) sont au tarif d’une formule du midi E+P+D d’une bonne brasserie parisienne. Surtout quand on s’éloigne de Reykjavik. Pour tenir le budget, nous avons fait le choix de ne pas aller beaucoup au restau et de se contenter de sandwichs le midi. Heureusement d’ailleurs, car il y a des coins de l’île où il n’y a pas de restau à 80 km à la ronde. On s’est senti un peu comme une clientèle captive dans les gîtes isolés que nous avons fréquentés.

Dans des tarifs raisonnables, ils ont une spécialité de hotdog à l’agneau, vendue dans les restaurants de station-service. On y trouve aussi un très bon bouillon à l’agneau et aux légumes. C’est le kjötsupa.

Niveau gastronomie, leur mouton est à tomber par terre et on trouve partout pour le petit déjeuner du skyr. C’est une crème entre le fromage blanc et la panna cotta.

Les restaurants de poisson sont excellents. On y trouve de tout, mais surtout du saumon, du hareng et de la morue. Nous n’avons pas goûté d’hákarl, un plat à base de requin à l’odeur d’ammoniac (paraît-il) insoutenable. Nous n’avons pas mangé de macareux non plus. Il parait que c’est leur plat national.